lundi 20 novembre 2017

Volcanicoco !


Nous vous avions quitté dans le Morvan.
Depuis, nous avons fait un saut de puce en Auvergne. 
L'occasion de retrouver Lionel, Véro et l'adorable Robin à Aydat.


Les volcans d'Auvergne, nous ont toujours fait de l’œil avec leurs charmes légendaires. 


Chose rare pour nous, la neige s'est posée en fine couche dans le jardin ce matin de Novembre.
Frida semblait subjuguée par le "schrounch, schrounch" que faisaient ses pieds.


Visite du charmant village de Saint Saturnin, achat du fameux St Nectaire fermier et zou, on file dans le sud.



Là, nous en avons pris plein la vue...
La route menant de Clermont-Ferrant au Barcares est juste hallucinante.
Pas étonnant me direz vous !
Nous avons traversé le Cantal, les Cévennes et ses Causses puis le Larzac. 
Quelques années en arrière, nous avions séjourné dans les Cévennes et déjà nous avions eu un coup de cœur pour cette région. 
Le Larzac ensuite, terre chargée d'histoire...


En Bretagne, nous vous imaginons au coin du feu, autour d'un bon verre de vin, d'une tisane peut être...
Pensées douces





lundi 6 novembre 2017

Les couleurs de l'Automne.


Chers vous,

Notre voyage n'est pas encore toute à fait commencé.
Nous accompagnons la famille de Benoit et surtout sa grand mère qui semble quitter à petit pas notre monde pour en rejoindre un autre sans doute tout aussi merveilleux.


L'herbe est d'un vert éclatant, les bois se parent de couleurs orangées, jaunes, rouges.


Le paysage est très vallonné et il n'est pas difficile de s’imaginer des contes et des légendes accompagnant les vertes collines.


Frida était enchantée dans les feuilles fraichement tombées des forêts Morvandelles.
Elle nous couvre de câlins, de tendres baisers et a toujours ce petit quelque chose de malice au coin des yeux.


Nous lui parlons souvent des uns et des autres et sommes certains qu'elle pense à vous.



C'est aussi le moment de préparer notre voyage, acheter un petit soufflant, finir la lasure, installer quelques lampes, et rêver à l’Espagne, au Portugal peut être...


Hier nous avons pris un moment pour faire un peu de musique, moment en suspension, complicité intime que l'on aime tant.


 

Et puis, comme ce blog a pour vocation de vous faire voyager, quelques images de la cascade du Saut du Gouloux accompagnent ce message.

 

Puisse votre cœur chanter comme les couleurs d'automne.

 


samedi 28 octobre 2017

Comme une brise...

Bonjour,

Nous vous avions laissé il y sept ans.
Au détour d'un beau voyage au pays Andin.


Tant de choses se sont passées depuis...
Il serait peut être plus simple de reprendre juste au moment présent.

Notre cœur est réchauffé par de belles rencontres devenues amitiés au bord d'une Vilaine pas si moche sur la terre des Elfes et des Korrigans.


Benoit est aujourd'hui biologiste écologue, et Alexia eco jardinière.
La vie nous a poussés à nous rapprocher de la Nature que l'on aime tant et que l'on sait fragilisée.


Hier nous étions deux mochileros aujourd'hui nous sommes trois.
Frida Moabi Dujol est née dans la joie et pour notre plus grand bonheur le 22 Août 2016.




Nous avions besoin d'une petite aide pour nous accompagner et voici que Bobby est arrivé...
Il a fallu déménager (pour encombrer encore une fois notre douce et précieuse Ti moune et son bien aimé) et s'occuper sérieusement de pépère.





Et voici notre pépère isolé de liège et de laine chanvre, lin, coton avec ses multiples coffres, sa cuisine arrière


et la suite parentale intégrée...


Tout cela en un mois !


Alors où allons nous ?

Eh bien le mieux c'est de vous répondre sincèrement.
Nous allons à la rencontre de nous même, de paix, de lumière, méditer, nous retrouver en famille, et quitter le quotidien le temps qui nous sera nécessaire.

Voilà c'était donc ça ! Un bon bol d'air...


Merci aux belles âmes rencontrées qui nous continuent encore aujourd'hui d'habiter nos pensées, notre sourire, nos voyages et notre cœur.

On vous aime simplement, tendrement et surtout tel que vous êtes !

vendredi 2 décembre 2011

La fin d un bon bol d air !

Petit continent, nous avons suivi tes chemins escarpes, nous sommes frottes contre ta genereuse nature, et pour finir nous t avons parcouru du Nord au Sud, des caraibes (Venezuela) jusqu a la fin du monde (Ushuaia).


Nous avions decide de faire un voyage avec le moins d avion possible et c est en bateau, en bus, a pieds, a velo ou a cheval que nous avons gaiement vecu ce voyage. Nous avons pris notre temps et pour dire vrai nous n avions meme pas penser aller jusqu a Ushuaia !


Comme il fut doux de n avoir aucun programme et de se laisser aller a l instinct et a la liberte. Avoir un chez soi est une chose, et avoir un sac a dos en guise de maison en est une autre. Nous nous sommes apercu que les deux nous plaisaient enormement...


Le voyage comme une mer nous a berce de vagues tantot douces tantot fortes, parfois il y eu des tempetes et d autre fois un calme magistral. Il y eu des images douloureuses (chaques continents possedent son ombre) et biensur des images incroyables, inimaginables, magiques !


Alors la fin du monde c est comment ?
Ca reste l esprit Patagonien avec des ciels et des etendus incroyables, mais Ushuaia a perdu de son romantisme et est aujourd hui une ville tres touristique sans trop de charme.
Biensur, il y a le port qui vous fait rever car a quelques bords de la ce trouve l Antartique : terre vierge d une blancheur imaculee...
Ah comme nous aurions aime trouver un Capitaine cheveronne pour partir a l aventure mais helas tout a un prix et celui la est cher !


Nous avons quant meme profite de cet ultime bol d air main dans la main ...


Et puis, nous avons quitte la Patagonie non sans un pincement de coeur, comme c etait beau !


Nous vivons a present (et depuis deux semaines) a Buenos Aires la capital federal Argentine.
La ville du Tango et de la fete ne nous laisse pas une nuit de repos c est incroyable, les Argentins sont toujours fideles au poste lorsqu il s agit de convivialite !!!


C est ici que nous avons retrouve notre ami Portenos : Matias, un homme au sourire qui n es jamais tres loin de sa guitard !
Et, a notre plus grande surprise Chris, notre ami New-Zelandais, avec qui nous avions passer d excellents moments en Bolivie, nous a rejoind !
Kaila, une canadienne c est joint a notre petit groupe et on peut le dire nous passons d excellents moments avec des gens a l energie tres tres belle !


Nous avons eu le temps de visiter Buenos Aires, de long en large, et on ne va pas vous cacher qu apres tant de nature on se demande comment l homme fait pour vivre dans un environnement pareil : le bruit, les batiments, les voitures, la pollution, la pauvrete...
Alors comme a notre habitude on se refugit dans les coins de verdure : le jardin botanique, le delta Tigre ou le parc Rosedal...


Depuis quelques jours donc nous sommes solicites pour chanter "Milord", "J veux du soleil" ou en core "La vie en rose" et surtout nous ne nous couchons guere avant 5 heures du matin apres une salsa ou un tango...


Nous aimons l Argentine et nous aimons l Amerique du Sud, demain pourtant, nous prendrons notre avion pour vous retrouver. Les sentiments forcement sont meles entre le bonheur de vous retrouver et la peur de quitter cette vie de voyageur.


Nous emportons avec nous les gens que nous avons croise sur les chemins, des images colorees, des chansons, des souvenirs irreels, des paysages infinis et la sensation d avoir grandi.


Merci aux Bretons, meci aux Africains, merci aux Venezueliens, merci aux Colombiens, merci aux Ecuatoriens, merci aux Peruviens, merci aux Boliviens, merci aux Argentins, merci aux Chiliens, merci nature, merci, merci, merci...


Petit clin d oeil a nos amis Bretons, a Chris, a Matias, a Ofri, a Vero, a Aldo, a Kaila, a Pablo, a Adrian, a vous...

"J veux du soleil" de "Au petit Bonheur" :

"Je suis resté qu'un enfant
Qu'aurait grandi trop vite
Dans un monde en super plastique
J'veux retrouver... Maman !
Qu'elle me raconte des histoires
De Jane et de Tarzan
De princesses et de cerfs-volants
J'veux du soleil dans ma mémoire.
J veux du soleil !

J'veux traverser des océans
Devenir Monte-Christo
Au clair de lune
M'échapper de la citadelle
J'veux devenir roi des marécages
Me sortir de ma cage
Un Père Noël pour Cendrillon
Sans escarpin...
J veux du soleil !

J'veux faire danser Maman
Au son clair des grillons
J'veux retrouver mon sourire d'enfant
Perdu dans le tourbillon
Dans le tourbillon de la vie
Qui fait que l'on oublie
Que l'on est resté des mômes
Bien au fond de nos abris.
J'veux du soleil !
Rien qu'du soleil !

Je suis resté qu'un enfant
Qu'aurait grandi trop vite
Dans un monde en super plastique
J'veux retrouver... Maman !
Qu'elle me raconte des histoires
De Jane et de Tarzan
De princesses et de cerfs-volants
J'veux du soleil dans ma mémoire.


On se dit au prochain bol...

Alexia et Benoit

jeudi 17 novembre 2011

Les tresors de la Patagonie

Apres avoir festoye quelques jours, nous avons repri la barre et fait cap vers "El Calafate", bourgade tres touristique dans laquelle nous avons pu installer Doite( notre tente).


A quelques brises de la, dans les terres de la Patagonie Argentine, la glace, l eau et les montagnes cotoient les condors, les huanacos , les renards, les pics-verts et les insectes...


C est aux sud de l Argentine et du Chili que l on trouve des parcs nationaux incroyables ! Un univers fascinant...


Nous sommes alles rever aux pieds d un enorme glacier aux reflets bleutes, aux courbures inimaginables et aux grondements impressionnants.


Le Perito Moreno est un glacier gigantesque qui craque et re-craque en laissant d enormes icebergs voguer dans le canal de los Tempanos.


Nous sommes restes une journee au cote de cet elegant glacier, mais nous aurions pu passer des semaines a le contempler tant ses couleurs et ses formes varient au fil du temps !


A quelques kilometres de la, il y a une montagne que les Techuelches (indiens de Patagonie) nomme " El Chalten" qui signifit montagne en fumee . Elle est aussi appelee communement "Fitz Roy".
Nombre d expeditions ont tente en vain son ascenssion, et c est seulement en 1952 que les francais Lionel Terray et Guido Magnone sont parvenus a son sommet vertigineux (3 405 metres).


Le parc de los glaciares est un lieu idyllique pour faire une viree a deux de 4 jours...
Nous avons traverse des forets de hetres a feuilles caduques tortures par le vent d ouest Patagonien.


Chaques sentiers nous ont mene un peu plus pres des cimes abruptes. Nous nous sommes retrouves a deux reprises dans un cirque de montagne et de neige aux pieds du Fitz Roy, une sensation indescriptible. Pour nous, la plus belle montagne d Amerique du Sud.


Ce parc nous a genereusement offert ses couleurs, son air, son eau fraiche et pure (mmmmm...)!


Apres 77 kilometres de chemin montagneux nous etions prets a user nos souliers au Chili...


Apres une petite organisation, nous nous sommes aventures sur les sentiers du Torres del Paine. Ce parc, plutot touristique, est empli de lagunes turquoises et de fleurs orangees en cette saison printaniere.


La premiere nuit nous sommes arrives, non sans efforts, en haut de la montagne qui domine le glacier Grey.
Accompagnes de Simon et James nous avons observe en silence le decor magnifique qui nous entourait au couche du soleil.


Au petit matin, sac sur le dos nous avons fait route en direction de la vallee Frances.
Comme se fut agreable de chantonner sur les sentiers et de decouvrir de merveilleuses montagnes...


Et puis le vent s est mis a souffler rendant les ascensions plus rudes, mais le soleil nous a suivi (quel chance!).


Notre parcours s est acheve sur l impressionnante vue du Torres del Paine.


Nous voila a present avec de nouvelles images en tete !

Et ces 100 kilometres nous pousse a la philosophie...
La montagne est la vie. Il est difficile de monter et tres facile de redescendre mais d en haut, que la vue est belle !


Alors, nous souhaitons, a tous ceux qui sont en haut, de profiter de la vie ! Et, a tous ceux qui sont en bas, de prendre leur courage a deux mains et de remonter la montagne !


On vous embrasse.

Grand jeu concours "Amanecer" :
Ecriture d invention : "Mais ou sommes nous?"